Le sommeil normal

Chez l’humain, une nuit normale de sommeil est habituellement caractérisée par la succession de périodes de sommeil lent (non-REM) et de sommeil paradoxal (REM). Ces périodes, appelées cycles de sommeil (cycle non-REM/REM) se répètent généralement 4 à 6 fois au cours de la nuit. Lors du sommeil non-REM, nous distinguons trois stades de sommeil appelés N1 (sommeil léger), N2 (sommeil lent) et N3 (sommeil lent profond) et dont l’attribution se fait en fonction de certaines caractéristiques physiologiques notamment la variation de la fréquence et de l’amplitude des ondes cérébrales enregistrées au cours de l’électroencéphalographie (EEG). Le sommeil REM quant à lui, est caractérisé par l’apparition d’une activité ressemblant à celle enregistrée à l’éveil, d’où le nom de sommeil « pardoxal » et pendant lequel le dormeur expérimente une atonie musculaire (paralysie des muscles) ainsi que des mouvements oculaires rapides (rapid-eye-movement : REM). C’est pendant le sommeil REM que les rêves sont souvent les plus intenses et détaillés.

Beaucoup de différences sont observées entre les individus ayant un sommeil normal. Par exemple, le nombre d’heures nécessaires à chaque personne pour récupérer et se sentir fonctionnel le lendemain est très variable. Le sommeil se modifie également en fonction de l’âge. En ce sens, le besoin de sommeil est beaucoup plus important chez l’enfant et l’adolescent alors que chez la personne âgée, l’épisode de sommeil sera souvent plus court, plus fragmenté et plus léger.

Pendant le sommeil, on assiste non seulement à des modifications importantes des ondes cérébrales mais également à des changements de l’activité musculaire, de la sécrétion hormonale, de l’activité du système nerveux autonome, de la température corporelle, ainsi qu’une multitude de changements d’ordre métabolique, cellulaire et moléculaire.

Nuit normale de sommeil chez un sujet jeune et en bonne santé représentée par un hypnogramme. Les stades de sommeil lent (N1, N2, N3) sont suivis d’une période de sommeil paradoxal (PREM) composée essentiellement de sommeil paradoxal ou sommeil REM (R). Cette séquence se répète 4 à 6 fois au cours de la nuit.